Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 août 2016 4 25 /08 /août /2016 00:56

26/03/16

06h00/06h30, je ressens des contractions.

Je ne pensais pas que c'était le jour J, je ressentais des contractions depuis mes 5 mois de grossesse.

Les contractions s'intensifient, j'essaie d'être discrète, je suis dans mon lit, mon fils est avec nous depuis 4h30 (on était dans la période de sommeil très très difficile qui a duré environ 6 mois).

Je donne des coups à Mr discrètement, pour lui dire tout bas que j'ai des contractions de plus en plus douloureuses, en essayant de ne pas réveiller mon fils, mais Mr pense que c'est justement mon fils qui lui donne des coups.

Je prends sur spasfon, mais aucun effet.

Environ vers 08h00, je décide de descendre et d'appeler mes parents pour qu'ils viennent chercher mon fils, j'avais vraiment pas envie qu'il me voit souffrir.

J'avais déjà tellement peur de sa réaction une fois que j'avais accouché, je ne voulais pas qu'il tienne sa petite sœur responsable de la situation.

Mes parents arrivent vers 9h, avant leur arrivée j'ai eu le temps de préparer tranquillement les affaires de mon fils, j'ai les boules de le laisser, mais c'est tout c'est comme ça ...

Je change les draps de mon fils, les nôtres, finis ma valise pour la maternité, mange, bois parce que je sais qu'une fois arrivée la bas ça sera finit.

Je prends un bain, paraît que si ce n'est pas des contractions de vrai travail ça peux passer grâce à ça ... Mais elles sont toujours la.

Je fais du ballon ... Mr prend un douche et la je lui demande d'accélérer parce que ca s'intensifie et que je pense qu'il faut y aller.

J'aurais tenu la matinée à la maison, j'arrive à la mater' à peu près vers 12h15, je suis à presque 2.

Je demande la salle où il y a le monito sans fils, histoire de pouvoir bouger au max, afin de faire accélérer le travail.

Pour rappel, j'ai été déclenché à mon premier à J+2, J+3, pour finir en césarienne à J+4 ... Accouchement que j'ai très mal vécu.

Elles n'arrivent pas à faire aller le monito sans fils, mais je tombe sur des personnes qui acceptent que je fasse du ballon malgré les fils du monito ;)



J'appelle pour refaire un contrôle comme on m'avait dit quand je commence à plus trop gérer, ça y est je suis à 2, trop tôt encore pour une péri, elle me propose soit une douche, soit d'aller marcher, et si vraiment j'en peux plus une perf pour me soulager mais qui m'empêcherait de bouger et donc d'accélérer le travail.

Je décide d'aller marcher, elle me propose de me rhabiller pour éviter la vilaine blouse ouverte dans les couloirs ;)

J'ai comme objectif 1h de marche ... On est samedi les couloirs sont calmes, je m'accroche à mon homme à chaque contraction, lui demande de m'aider à gérer pour que ça ne parte pas en vrille comme à mon premier accouchement.

Je m'arrête appelle ma mère pour avoir des nouvelles de mon petit chat, qui a l'air de bien vivre la situation.

Je parcours le rez de chaussée ... Je ne tiens plus, je veux retourner dans la salle de travail, mon homme arrivera à me faire tenir 1h30 au final.

De nouveau on m'examine, je suis presque à 3, je refuse encore la perf, refais du ballon, rappelle parce que de nouveau je n'en peux plus et cette fois ci demande la perf, elle me propose de m'examiner une dernière fois avant la pose de la perf.

Et hourra, je suis à 3, je peux enfin avoir la péri après 12 heures de contractions !

18h30, on m'emmène en salle d'accouchement, j'arrive même à y aller en marchant, je dois patienter ils ont appeler l'anesth mais il est occupé avec un enfant qui doit se faire opérer de l'appendicite.

Je patiente , enfin j'essaie, je leur demande si il va encore être long, je n'en peux plus.

Il le rappelle .... Enfin il arrive !

Il est très gentil, tout se passe bien, Mr peux rester avec moi, pendant la pause ... Enfin des personnes humaines !

Je me sens enfin soulagée, je m'allonge, essaye de me reposer un peu.



Le personnel est à l'écoute, dispo, prend le temps ... D'autant plus que mon bébé à des problèmes de rythme cardiaque ...

Je sens l'angoisse monter, j'ai déjà connu ça, je connais l'issu possible ...

Non par pitié, ça ne va pas recommencer, je ne veux plus vivre ça !

On me fais changer de position histoire de faire remonter son rythme (pour mon fils c'était l'inverse il faisait des accélérations).

Je suis mal à l'aise je demande à Mr d'aller chercher mon coussin d'allaitement histoire d'essayer de mieux me câler.

Pendant se temps la, c'est le défilé dans la salle d'accouchement, les sages femmes ont appelé le médecin, suite au problème de rythme, l'angoisse monte, les minutes défilent, je sens que je pers le fil de mon accouchement, j'ai peur de la césa, en urgence, et Mr qui ne revient toujours pas ...

Enfin il entre, et là c'est lui qui panique quand il voit tout le personnel autour de moi.

Le médecin décide de faire un prélèvement sur la tête de mon bébé.

Voir si elle supporte tout ça (je connais j'avais déjà eu pour mon fils).

Les sages femmes s'y prennent à deux fois, elles n'arrivent pas à faire le prélèvement, mon bébé est plus sur le côté droit, c'est apparemment pas évident d'accéder à son crâne.

Entre les deux prélèvements on me remet une petite dose de péri, je commençais de nouveau à ressentir les contractions.

Je suis à environ 6, les problèmes de rythme sont toujours la, je flippe comme pas possible.

20h30, le médecin revient me voir, et m'annonce qu'on arrive pas à faire remonter le rythme de mon bébé, qu'il faut la faire sortir ... Ce que je redoutais le plus depuis la naissance de mon fils : une deuxième césarienne.

Je pleure toutes les larmes de mon corps, je dis que je ne veux pas, non pas encore !

Je suis vite prête pour aller en salle de césa, je demande mon homme prêt de moi, on me dis qu'il est la, je l'entends mais ne le vois pas.

Comme pour ma première césa, je tremble comme une feuille, on me met une couverture, cette fois ci je ne vomirais pas malgré les nausées que j'aurais eu pendant tout le travail.

20h54, ma petit fleur est parmi nous 😍

Une fois de plus je ne verrais pas mon bébé tout de suite, que c'est dur !

Je saurais plus tard, qu'elle avait en fait le cordon autour du cou.

Par contre cette fois ci, je peux faire le peau à peau, quel bonheur ... elle est magnifique ... Une petite fille comme j'ai toujours rêvée 😍😍😍

On me l'a reprend, il faut s'occuper d'elle.

Pendant ce temps là, on me referme, je sens moins les choses que la première fois, je me sens moins secouée de l'intérieur.

On m'installe en salle de réveil, nous sommes que tous les 3, personne d'autre dans la salle, c'est hyper appréciable !

On nous prend en photo tous les 3 ... Et enfin je lui donne la première tétée !

Le plus dur à ce moment là, c'est de lutter contre le sommeil, je pense que la dose de péri qu'on m'a remise pour la césa m'a achevé, c'est dur tu viens d'accoucher de ton merveilleux bébé, t'as rêvé de ce moment là durant 9 mois et tu dois lutter pour ne pas t'endormir.

Durant deux heures après l'accouchement ma bichette sera branchée à une machine pour surveiller ses problèmes d'arythmie, mais tout roule à présent ;)

Nous voilà enfin tous les trois dans notre chambre.

C'est parti pour une autre vie, une vie à 4 ;)

Ça peux paraître très très égoïste de me plaindre d'avoir une césarienne, je devrais juste être contente d'avoir pu avoir un deuxième enfant, et oui vous avez raison.

Mais pour celles qui comme moi, ont vécu une ou plusieurs césa, c'est vraiment dur psychologiquement.

Je n'ai pas eu mes enfants de manière naturelle, je n'aurais pas accouché de manière naturelle et mon allaitement ne peux pas être exclusif suite à mon manque de lait ...

Oui j'ai du mal à encaisser !

Repost 0
Published by L'handicapé des ovaires.
commenter cet article
21 mai 2016 6 21 /05 /mai /2016 16:15

Ça fait bien longtemps que je n'ai pas donné de nouvelles de mon petit homme.

Il a eu 2 ans et demi en février.

Nous sommes passés par de long mois angoissant (presque 5), où il a enchaîné les diarrhées.

Après plusieurs prise de sang, analyse de selles, et après avoir vu 4 médecins différents, nous savons maintenant ce qu'il a, et quel soulagement ...

Parce que je dois avouer que tout m'est passé par la tête !

Il a le syndrome du côlon irritable, ce n'est pas dramatique, ça survient souvent à cet âge la.

Le gastro-pédiatre nous a expliqué qu'en général, les enfants avaient une alimentation trop équilibrée, que ça travaillait trop vite ... D'où les diarrhées.
Il a fallu ajouter de la graisse dans son alimentation et c'est doucement rentré dans l'ordre.

Niveau langage : pas de soucis, il a un très bon vocabulaire et surtout une bonne mémoire très impressionnante (j'espère qu'il l'a gardera pour plus tard), il nous sort des trucs parfois !

Niveau propreté : j'ai attendu mon congés mat' pour qu'on s'y mette.
Jambière + boxer dans la maison, et pot à disposition et hop un mois et demi plus tard c'était bon pour les pipis.

Pour les selles ça a mis deux semaines de plus.

A l'époque où nous avions consulter le gastro, il nous avait conseillé d'arrêter à mon accouchement pour lui laisser digérer la naissance de sa petite soeur, si ça n'était pas encore acquis.

Mais tout c'est bien passé, nous n'avons pas eu de retour en arrière.
Prochaine étape pour les siestes et les nuits, on verra quand il sera prêt pour ça.

Il fera sa rentrée à l'école en septembre prochain.

Il n'ira que le matin dans un premier temps, et pas de garderie ni cantine je veux qu'il soit encore "chouchouter", et que ses journées ne soit pas trop longue, on verra comment ça se passe au fur et à mesure.

En tout cas, qu'est ce que j'appréhende !

On est en galère pour trouver une Ass mat, celle que l'on a actuellement habite notre ancienne ville et ne pourra pas faire les conduites à l'école.

Je cherche pourtant depuis décembre, ce n'est pas comme si je m'y étais prise à la dernière minute.

On pense avoir trouvé mais tant que rien n'est signé ...

C'est vraiment galère, soit elles n'ont plus de place, soit elles ne vont pas dans l'école qu'il faut, soit ça ne les intéresse pas financièrement vu que ce sera deux petits contrats (vu que je reprend à 80%).

Donc affaire à suivre !

Comment il vit l'arrivée de sa petite soeur :

C'est mes parents qui l'ont amenés à la maternité, mais je voulais qu'on soit que tous les quatre pour la rencontre.

Il est entré dans la chambre main dans la main avec son papa, puis une rose dans l'autre main (tout mes parents ça :) ).

J'avais fait en sorte qu'elle soit dans son berceau et non au sein ou dans mes bras, pour pouvoir "bien" l'accueillir.
Il a vu le berceau et a dit "c'est quoi ca ?" ... "Ça" mon chéri c'est ta petite soeur ;)

Pendant le séjour à la maternité ça c'est relativement bien passé ...

Sauf le soir quand il m'appelait en pleurant en me disant de rentrer à la maison, et là ... Ben tu pleures avec !

Une fois rentrée, ça c'est un peu corsé, pas envers sa soeur mais envers nous.

Il ne supportait aucune frustration, le moindre "non" partait en vrille totale, j'ai beaucoup beaucoup pleuré, et j'appréhendais beaucoup la reprise de Mr ... Heureusement c'est rentré dans l'ordre après 5 jours.

En tout cas, il ADORE sa soeur, j'aime vraiment comment il se comporte envers elle, j'espère qu'ils auront une bonne relation tous les deux.

Voilà vous savez tout, ou presque :)

Repost 0
Published by L'handicapé des ovaires.
commenter cet article
26 avril 2016 2 26 /04 /avril /2016 23:21

Enfin j'annonce ici la naissance de ma petite bichette !

Elle est donc née le 26 mars, 20h54 pour 3kg710.

Je n'ai pas encore le courage d'écrire le récit de mon accouchement, mais j'espère le faire bientôt.

J'ai encore eu le droit à une césarienne, beaucoup beaucoup de déception, je sais que d'écrire tout ça va me faire couler des larmes donc je n'en ai pas le courage pour l'instant ...

Ma petite beauté à donc déjà un mois aujourd'hui, je cherche déjà le bouton "pause" !!!

Repost 0
Published by L'handicapé des ovaires.
commenter cet article
25 avril 2016 1 25 /04 /avril /2016 23:39

21 mars (10 jours avant terme) : dernière visite avec ce fameux médecin qui ne me plait pas, mais pas le choix et il est trop tard pour avoir quelqu'un d'autre.

J'appréhende ce RDV, j'espère tellement que mon col soit déjà ouvert, je voudrais un signe que ça travaille déjà, que cette fois ci je vais éviter, le déclenchement, voir même la césarienne.

J'ai beaucoup de contractions non douloureuses, dites moi qu'elle font quand même travailler mon col !

Verdict du merveilleux gynéco :

Col fermé, tête encore bien haute, les contractions ne sont pas efficaces, rien ne se passe, d'après lui je vais encore accoucher après terme.

Sa conclusion : montrez moi que j'ai tors !

Ben oui c'est bien connu, c'est moi qui décide !!!

Je suis sortie déprimée, et très en colère contre ce gynéco qui une chose est sûre, manque totalement de psychologie.

Il se fout complètement de ce qu'on peux ressentir, il a l'air blasé par son métier.

Ca semble peut être bizarre d'écrire cette article, vu que vous vous en doutez j'ai accouché depuis, mais j'ai envi de garder une trace de tout ça !

Repost 0
Published by L'handicapé des ovaires.
commenter cet article
9 mars 2016 3 09 /03 /mars /2016 23:56

D'ici 3 semaines choupette devrait être là, enfin voir plus si affinité si c'est comme son frère ... Mais ne soyons pas négatif !

Ici on s'active, enfin surtout moi !
Aujourd'hui c'était lessive, pour dépoussiérer le cosy, la nacelle, etc ...

Ça fait drôle de ressortir tout ça, ça fait remonter des souvenirs, de très jolies souvenirs et dire que mon petit homme à déjà deux ans et demi !


Et à 3 semaines de la date prévue d'accouchement, je n'ai toujours pas fini ma valise pour la maternité, tous les jours je me dis que je vais la finir, puis je fais autre chose, ou j'ai la flemme !

Non mais faut vraiment que je m'y mette, nouvel objectif pour demain tiens !


La fatigue est parfois difficile à gérer, cela fait un peu plus de trois mois que le coucher est très difficile pour mon petit homme, sans parler des réveils nocturnes !

Il peux mettre jusqu'à 3 heures pour s'endormir, et se réveiller 3/4 fois, voir même 5 fois durant la nuit, et après pour me rendormir ... Une vrai galère !
Quand les soucis ont commencés, je me suis dit qu'il nous restait du temps pour que ça rentre dans l'ordre, mais là nous sommes proche de l'accouchement et c'est toujours d'actualité, du coup j'appréhende énormément pour après, comment on va gérer tout ça une fois que choupette sera là ... ?


Et comment il va vivre cette naissance mon petit chat ? Comment faire pour pas qu'il se sente à l'écart, surtout une fois que son papa aura repris le boulot ...

On lui parle beaucoup, lui explique beaucoup les choses, mais que se dit il dans sa petite tête ?


Voilà comme vous pouvez le voir, tout se bouscule dans ma tête ...


Allez je file premier réveil du petit homme !

Repost 0
Published by L'handicapé des ovaires.
commenter cet article
7 janvier 2016 4 07 /01 /janvier /2016 22:24

Un grain de café

"C'est un grain de café ici, c'est une petite fille que vous attendez !"


Depuis la naissance de ma filleule (presque 11 ans), je rêve d'avoir une petite fille.

Non pas que je voulais jouer à la poupée, à jouer à faire des couettes ou autre, mais c'est comme ça, c'était mon rêve.

Peut être le fait d'avoir passé beaucoup de temps avec ma filleule juste après sa naissance. Ils ont vécus 7 mois chez mes parents à l'époque, j'ai beaucoup partagé avec elle, c'est de très très bons souvenirs, surtout quand on vient d'être marraine pour la première fois.


Et comme de nombreux parents, après avoir déjà un petit garçon, nous avions très envis d'avoir une petite fille, nous sommes donc très contents.


Le stress est vite arrivée après l'annonce du sexe, dû à son poids, le sage femme nous a expliqué qu'elle était dans les normes basses, selon lui aucune inquiétude mais en tant que maman, comprenez mon angoisse ....


Nous avons refait un contrôle écho depuis, histoire de voir si ça restait dans les courbes et ouf, c'est bien le cas.

Maintenant l'inquiétude est ailleurs ...

Notre jolie demoiselle est en siège !


Alors oui il reste du temps pour qu'elle se retourne ... Mais au vu de mon premier accouchement foireux qui a fini en césa, j'ai très peur de revivre la même chose.

D'autant plus que vu que j'ai déjà eu une césa, je ne serais pas déclenché si dépassement du terme comme pour ma première grossesse (j'avais accouché à J+6), et si toujours en siège ils ne tenteront certainement pas la voie basse selon eux utérus cicatriciel (toujours à cause de ma première césa).


Ca peux paraître déplacé de me plaindre de ça, étant donné que j'ai déjà la chance d'avoir un enfant et d'attendre mon deuxième ...

Et puis beaucoup disent que l'essentiel c'est que bébé et la maman soit en bonne santé ... alors bien entendu c'est la priorité, mais je vous assure que psychologiquement ça a été dur, très dur ...

Et pourtant j'ai mis 4 ans pour avoir mon fils, alors oui on peux passer par la PMA et avoir envie d'être une femme "normale" et d'avoir un "vrai accouchement", parce que pour une fois j'ai aussi envie d'avoir la chance que tout se passe comme je le souhaite.

Et je pense qu'avoir un bel accouchement c'est très important pour la suite, pour les relations avec bébé.


Donc affaire à suivre ...

Repost 0
Published by L'handicapé des ovaires.
commenter cet article
19 novembre 2015 4 19 /11 /novembre /2015 13:33

Il paraît qu'il ne faut pas avoir peur,

Il paraît qu'il faut continuer à vivre,

Il paraît qu'il ne faut pas voir le mal partout !

Moi je n'y arrive pas, je suis comme tout le monde choqué et terriblement attristé, tous ces témoignages, ces vidéos, tous ces gens qui cherchaient leurs proches en ayant la peur au ventre, sans savoir s'ils étaient morts ou vivants ... Mais comment tout cela est possible ?

Comment peut on être aussi cruel, barbare, inhumain ... Je ne trouve même pas les mots adéquates, tout simplement parce qu'ils n'en existent pas pour qualifier de tels acte de barbarie !

Et je trouve ça terriblement dur de reprendre le cours de sa vie, alors que des centaines et centaines de personnes pleurent leurs proches.

Je suis sous le choc et j'ai peur, oui très peur !

Repost 0
Published by L'handicapé des ovaires.
commenter cet article
16 septembre 2015 3 16 /09 /septembre /2015 23:17

Ça se passe bien, comme pour mon fils sans traitement je suis malade, je souffre pas mal de l'estomac, mais j'ai les médocs qu'il faut !

Nous avons fait l'écho des 12 SA la semaine dernière tout est parfait, mon bébé est parfait ;) les résultats pour la T21 sont ok, tout roule !!!

Je sais, j'ai conscience que tout ça est fragile.

J'essaie de profiter de chaque instant, même si je sais pertinemment que dans quelques mois je serais nostalgique de cette grossesse, cette grossesse qui est sans doute la dernière ... C'est difficile d'ailleurs comment on sait si on profite assez ou pas ?

Et puis je me pose un tas de question, comment on va s'organiser à 4 ? Comment faire pour que mon fils le vive bien ? Comment faire pour pas qu'il se sente à l'écart ?

Allez j'ai encore bien le temps pour toutes ces interrogations ...

Repost 0
Published by L'handicapé des ovaires.
commenter cet article
16 septembre 2015 3 16 /09 /septembre /2015 23:10

Notre fils est notre plus grand bonheur, la plus belle chose qui nous soit arrivés, son sourire nous rend la vie bien plus belle, bref un amour et bonheur que j'ai du mal à décrire, parce qu'aucun mot n'est assez fort.

Comme il reste encore de la place pour encore plus de bonheur, on c'est dit qu'on allait se remettre dans la course ... Oui, oui même pas peur !


Pour rappel j'ai eu mon retour de couche seulement en décembre dernier, soit 16 mois après mon accouchement, donc certes j'ai allaité durant 8 mois et demi, mais ça commençait à être long quand même.

Et puis une fois que c'était reparti, c'était toujours du grand n'importe quoi, des cycles assez long et toujours irréguliers.


Donc j'ai dans un coin de ma tête essayé de croire au monde des bisounours, d'avoir des pensées positives.

Les OPK ont souvent ce problème à cause d'un problème de surpoids ce qui n'est plus mon cas, grâce à mes 24 kilos en moins ....

Mais non rien du tout, j'avais pourtant si espérait, mais quand on a la loose on l'a jusqu'au bout !


J'ai donc vite repris rdv avec ma gynéco de PMA.

Heureusement dans mon centre il ne faut pas attendre trop longtemps.

Ma gynéco est toujours autant au top, (le faire part de mon fils est toujours accroché dans son bureau, quel plaisir de voir ça !).


Donc c'est reparti, toutes les sérologies pour tous les deux, spermogramme pour Mr.

Deuxième rdv de programmé, pour revoir tous les résultats ensemble et c'est reparti direct en FIV pour le mois de juin.


C'est flippant cette reprise de la PMA : combien de piqûres ? combien de pds, d'écho ? d'aller retour à l'hôpital ? combien de kilos en plus ? comment on va gérer avec les rdv et le boulot ? etc, etc ...

Mais surtout combien de temps cette fois ci cela durera ?

Et si jamais on n'y parvenais pas cette fois ci !


Je recommence avec le même traitement, je gère les horaires, les pds, échos et tout le reste avec le boulot (je préviens une seule personne au boulot).


Ce que je gère moins c'est de faire une hyperstim, qui m'oblige à me rendre au urgence, à appeler mes parents pour venir garder mon fils un dimanche soir dans la précipitation, je sentais bien que ces douleurs n'avaient rien de normal, j'échappe de peu à l'hospitalisation, ouf !


Nous n'avons mis personne de notre entourage au courant, cette fois ci on veux vivre ça uniquement à deux, on rêve de pouvoir faire la surprise ... Bon la pour le coup c'est raté pour mes parents :( )


Le jour de la ponction arrive, 12 ovocytes de prélevés, on est très content (un de plus que la dernière FIV).

Comme prévu on appelle deux jours après, pour connaître le nombre d'embryons et savoir à quelle heure on doit se rendre à l'hôpital pour le transfert.


Et la grosse grosse claque, ils n'ont réussi à obtenir que 4 embryons aucun n'est transférable à J2, ils décident de laisser pousser jusqu'à J5 ou même J6, au risque de ne plus en avoir aucun.


J'étais pas du tout, mais alors pas du tout préparée à ça, pour mon fils 8 embryons à J2, vous imaginez la différence ...

Même si je sais que chaque ponction est différente, bizarrement je n'avais absolument pas cette éventualité dans un coin de ma tête.


Entre deux je continue de souffrir de l'hyperstim, et me retape deux semaines d'arrêt en plus, je n'arrive même plus à m'occuper de mon fils, j'arrive à peine à marcher !


J5 : Un embryon est transférable, quel soulagement.
Mais je ne peux m'empêcher d'être déçue, on voulait en mettre deux (oui on est des fous !) mais pour avoir mon fils il avait fallu plusieurs transfert de deux embryons, et seul mon fiston c'était accroché, donc c'est dur après ça d'être positive, très dûr !


Je vous raconte le stress des 14 jours ou pas ?

Je résume mais je pense qu'on passe toutes par la : on y croit, on y croit plus la seconde d'après, etc, etc ...


17 juillet jour de la pds arrive enfin !

Durant toutes ces années de PMA, on a toujours ouvert l'enveloppe des résultats ensemble, c'était même Mr qui m'annonçait.

Mais la je ne sais pas ce qui me prend, je suis seule à la maison, je sors mes code internet, et hop c'est parti, j'inspire un grand coup, j'ouvre les yeux et ..... taux à 218 !


Quoi MOI ? MOI je suis enceinte, et cette fois après le premier essai, mais c'est pas possible !

Re-vérifications nom, prénom, date de naissance, adresse ...

Ah ben si c'est bien moi !


Non mais sérieux, pour mon fils, 18 essais avec la PMA, une fausse couche, 4 ans au total et là ... 6 mois d'essai, une FIV et hop c'est positif !


Je suis désolé pour cet énorme pavé, mais j'avais besoin, besoin d'écrire en détail.


J'ai bien entendu une pensée pour celles qui sont toujours en essai, pour celles qui attendent leur tour, pour celles qui vivent PMA à chaque seconde, je n'oublie pas ce combat, jamais je n'oublierais, comment pourrais je oublier d'ailleurs ... ?


Tout mon entourage proche n'est pas encore au courant, pour celles qui me suivent aussi sur Facebook, merci de ne rien mettre ;)

Repost 0
Published by L'handicapé des ovaires.
commenter cet article
22 mai 2015 5 22 /05 /mai /2015 00:04

Vous savez cette "petite chose" qui vous rend la vie plus belle, qui vous fait rire, sourire, courir autour de la table, qui vous fait mettre à 4 pattes sous sa table pour jouer à cache cache ...

Cette"petite chose" c'est mon petit chat.

Mon petit chat fêtera ses 21 mois dans 2 jours, tu te rends compte lecteurs, 21 mois ! Ça passe hein !!!!

En maman très objective je vais vous dire qu'il est merveilleux, gentil, obéissant et tout le tralala ...

Non mais c'est vrai en plus !

Tout se passe tellement bien, c'est merveilleux, c'est kiffant la vie avec lui.
Avec monsieur le papa on se le dit très très souvent, on sait pourquoi on c'est battu pendant 4 ans, ça valait tellement, mais tellement le coup !

Il nous fait voir la vie en rose !

Bientôt nous fêterons ses deux ans, ce jour là nous ferons son baptême, puis notre pacs aussi.

Oui on ne fait pas les choses à moitié chez nous ;)

Nous nous sommes pacsés le jour de nos 10 ans (fin avril), mais on a trouvé que c'était sympa de tout rassembler.

Je suis donc dans les préparatifs, les faire parts, les cadeaux pour les invités, pour les parrains, marraines, etc, etc ...

D'ailleurs si vous avez des idées, en sachant que j'adore les choses originales et décalées, je suis preneuse !

Samedi je serais en congés pour une semaine et demi, je vais donc prendre le temps pour ça pendant les siestes de ma petite marmotte.

Si je peux me permettre ...

Peut être que vous aussi votre victoire n'est pas loin, pour que vous aussi vous puissiez voir la vie en rose ...

Ne baissez pas les bras, je sais ... facile à dire !

Repost 0
Published by L'handicapé des ovaires.
commenter cet article

  • : Le blog de unjournousserons3.over-blog.com
  • Le blog de unjournousserons3.over-blog.com
  • : Mon combat pour un "nous 3" !
  • Contact